Biographie


Qu’il soit filmique ou photographique, le travail de Pierre Jean Giloux débute par le stade préparatoire du dessin, phases de recherches où la pensée s’organise par strates, avant de passer à la réalisation. Ses installations photographiques composées de suites d’images peuvent être qualifiées. De « storyboards agrandis ». Ces dernières -le plus souvent exposées en milieux urbains- se confrontent aux rapports d’échelles et questionnent le statut de l’image au sein même de la cité.

Ses travaux vidéo sont les résultats d’associations et hybridations d’images. Il développe par le biais des techniques numériques un travail de collage, montage, de compositions visuelles et sonores qui incluent des séquences animées en 2 et 3 d.
Les interventions graphiques sur les images lui permettent ainsi de modifier la perception du réel, de le mettre à distance et de créer des « mondes re-construits » proches de ce que l’on nomme la réalité augmentée.
Il aime à faire cohabiter le virtuel et le réel dans le dessein d’établir un dialogue et de questionner notre rapport au reel.
Ces derniers travaux “Invisible Cities” 2013 /2017 forment une quadrilogie video sonore qui dresse le portraits de plusieurs villes japonaises et interroge les notions de paysages urbains. Cette fiction prospective a comme point de départ la réalité urbaine et sociale nippone filmée et photographiée puis prolongée par des images de synthèses. Pierre-Jean Giloux a résidé à la Villa Kujoyama (Kyoto) où il réalisé “Stations” le quatrième et dernier volet de “Invisible Cities”.

ll montre ses travaux sous forme d’installations ou de projections :

Brandts Museum . Danemark / Onassis Center . Athen / Barbican Center . Londres / MAAT. Lisbonne / Le Carré, chapelle du Génetiel . Chateau Gontier / MOCA. Hiroshima / Emily Harvey Foundation. New York / Kyoto Art Center. Japon / Thalie Art Foundation. Bruxelles / Cinéma du Centre Georges Pompidou. Paris / Mac Val. Vitry sur Seine / Fiac. Acquisitions Fmac. Paris / Centre d’art contemporain de basse Normandie. Hérouville St Clair / Credac. Ivry sur Seine.

 

dans le cadre de festivals vidéos et d’arts numériques :

Côté court . Pantin / Rencontres Internationales 2016. Paris, Berlin / Beyond the sounds. Hong Kong / Bim. Biennale de l’image en mouvement. Buenos Aires. Argentine / Aiva festival. Finspang. Suède / City Sonic. Sonic Cinema. Bruxelles / Vidéoformes. Clermont Ferrand / Vdo. Musée des Beaux arts de Bangkok. Thailande / Tokyo Digital Art festival. Tokyo. Japon. Vidéo France Collection. Yokohama. Japon / Norapolis. Beaux arts de Metz / Bitfilm Festival. Hambourg / Combinazione. Musée d’art contemporain de Lyon / Polyphonix. Centre Georges Pompidou. Paris / Argos Film Festival. Bruxelles. Belgique / Transimages 4. Red brick house. Yokohama. Japon.

Ainsi que dans les galeries : Galerie Roger Tator. Lyon / Galerie Juliane Wellerdiek. Berlin Galerie Sophie Scheidecker. Paris.


© Pierre Jean Giloux - Zone d'administration : Home Admin -